Origine du café et son histoire : Partons à sa découverte

C’est avec un grand plaisir que nous avons fait des recherches pour vous rédiger cet article. Ça fait bien longtemps que le café fit son apparition en Europe (plus de 400 ans), et s’est mis à dos plusieurs adeptes à travers le monde (y compris nous) … tellement cette boisson énergisante est forte appréciée, non seulement pour son goût unique qu’on ne lâche plus, mais aussi pour son caractère social. Oui, le fameux rituel qui consiste à partager une tasse d’expresso avec ses proches, tout en discutant et en partageant des anecdotes ne risque pas de changer de sitôt. Toutefois, une bonne dose de curiosité nous pousse à nous demander d’où provienne réellement ses petits grains si anodins qui nous font rêver. De chez le torréfacteur ? Eh, non… Bon enfin oui, mais c’est bien plus que ça. Nous parlons d’histoire, de traversé, exploitation… Nous parlerons de l’origine du café.

Il nous a fallu vouloir en savoir plus, pour découvrir que ce délice que l’on boit à la tasse, a longtemps été sujet de polémique, d’interdiction et de révolte au fil des ans. Le café est devenu aujourd’hui une boisson célèbre uniquement au prix d’un long périple. Lisez-en plus…

 

L’origine du café

Comme vous pouvez déjà l’imaginer, l’origine du café remonte à très loin. Cette plante qui produit cet élixir est un arbuste de la famille des rubiacées que l’on nomme encore « le caféier ». L’origine de son histoire débute en Ethiopie. Centaines version confirment que c’est dans la région de Kaffa, pendant que d’autres disent que c’est au Yémen, de l’autre côté du Golf d’Aden. Pendant qu’on y est, les cafés qui sont cultivé dans cette région n’ont absolument rien perdus de leur saveur depuis sa production il y a des siècles, jusqu’à aujourd’hui.

Selon la légende, tout débuta avec un berger d’Abyssinie (actuelle Ethiopie) et ses chèvres. Il constata que ces dernières étaient plus agitées que d’habitude après avoir ingéré les fruits d’un arbuste. Sa curiosité le poussa à essayer d’en consommer lui-même. Il devrait sûrement ignorer que cette action anodine allait le propulser au rang de la première personne qui découvrit l’effet énergisant de la caféine contenue dans les cerises des plants du caféier Arabica, et c’est ce qui a été fait.

 

Origine du café, le début progressif de sa renommée

Après avoir partagé sa découverte avec la communauté de la région, ces derniers en firent une dégustation grâce à une mixture de l’eau aux cerises, qu’ils apprécièrent rapidement car elle leur permettait de ne pas s’endormir pendant la prière. Pour être plus précis, après l’origine du café, sa culture se répandit dans l’Arabie voisine. C’est pourquoi ses gens utilisaient ses vertus à profit, non seulement pour rester éveiller, mais aussi à la prohibition de l’alcool par l’Islam.

Toutefois, la science nous permet de donner un coup de vérité sur toutes les légendes autour de l’origine du café. Grâce à une étude biologique, on comprend bien que le caféier Arabica est originaire d’Ethiopie. Plus encore, pour mettre en valeur cette évidence de l’origine du café, les chercheurs font ressorti des préparations à base de café (breuvage et préparation de plats), qui faisaient partie de leur régime alimentaires, ceci grâce à des fouilles.

Néanmoins, continuons notre petite histoire. En 1583, Leonard Rauwolf, un médecin allemand du retour de son voyage au Moyen-Orient, est le premier occidental qui décrit cette boisson. Selon ses dires « le café est un breuvage important aussi que l’encre, utile contre de nombreux maux, principalement ceux venant de l’estomac », une simple description qui attira l’attention des marchands.

Après une première introduction par les musulmans au XVe siècle, le café connu une renommée progressif en Perse, en Egypte, en Afrique du Nord et en Turqui, d’où l’ouverture du premier café Kiva Han en 1475 à Constantinople. Il y eut des interdictions à la consommation de la boisson par les autorités en Turquie et en Egypte, mais à cause de critiques et de la plainte des consommateurs, il y eut l’annulation.

 

L’origine du café à partir des débuts de sa culture

Comme dit précédent, l’origine du café remonte à l’Ethiopie, où la culture des caféiers débuta au Yémen. C’est le peuple Ottaman qui commença à produire la plante, ensuite à torréfier les grains. De la production à la consommation, il y eut la renommée progressive depuis son origine vers les différents pays annexés, rendant cette boisson de plus en plus connue au-delà des frontières de l’Ethiopie et de Yémen. Pour les distributions, cela se faisait à Moka, un port où la grande majorité de la production du café était expédiée vers les autres pays.

 

Le café, ses débuts en Europe

On continue notre histoire sur l’origine du café. C’est en 1600 que cet élixir fait son apparition en Europe, grâce aux marchands vénitiens. Ces vertus étant mal vus, on conseilla au pape Clément VII d’interdire sa consommation sous la prétexte qu’il représente une menace pour les croyants, et un laisser-libre aux infidèles. Son revirement fût soudain quand il goûta à cette boisson, et il alla même déclarer que ce plaisir ne devrait pas être laissé uniquement aux infidèles. L’effet que cela a eu sur les imans fût le même sur les moines, car il permettait de veiller longtemps et de garer l’esprit clair.

Revenons aux marchands… Un capitaine hollandais, Pieter Van der Broecke a réussi à se procurer quelques grains intacts. Ainsi, les premières plantations commencèrent en Europe, en Asie et aux Antilles. Dans cette même époque au milieu du 17eme siècle, on commença à ouvrir des cafés en Angleterre. Ces lieux servaient aux habitants (et consommateurs) à non seulement profiter du café, mais aussi à s’échanger et à débattre sur plusieurs sujets. Il eut interdiction du roi Charles sur la fermeture obligatoire de ses lieux, mais grâce à la fondre du peuple, celle-ci fût rapidement levée.

Apres l’Angleterre, allons vers la France pour connaitre comment fût l’origine du café dans ce pays. C’est un commerçant marseillais qui introduisit le café à Marseille, un café importé de l’Egypte en 1644. Encore une fois, la célébrité était au rendez-vous, et c’était assez pour qu’en 1671, le premier café français voit le jour. Après, le café est introduit à Paris, en Martinique, puis en Guadeloupe, afin que la production soit nécessaire sur le sol français.

Les prochains à avoir céder à la tentation fût l’Autriche et l’Allemagne, car plusieurs enseignes proposaient cela aux habitants.

 

L’aventure du café dans le reste du monde

Le café fait son apparition au Nord de l’Amérique la première fois en 1689. Même s’il eut un léger retard de conquête à cause du thé, car beaucoup d’immigrants l’aimait, le café a toutefois réussit sa course. L’expansion de l’origine du café continua vers l’Amérique du Sud, au Brésil et en Colombie, où la culture eût une importante partie des revenus tirés de la terre. Entre temps, la culture commença en Inde, et les hollandais continua la production pour l’étendre vers ses colonies en Indonésie.

De nos jours, l’ensemble de la production provient d’Amérique centrale, et même en Afrique (côte d’Ivoire, le Kenya…).

Outre la consommation générale qui se remarque partout dans le monde, il y a une chose à remarquer par rapport à tous ses pays où le café est produit et cultivé : ceux sont des pays où la flore est tropicale, ce qui favorise l’arbuste du café, afin qu’il soit principalement cultivé.

 

Le café de nos jours

Nou sommes à la fin de cet article sur l’origine du café. Le café de nos jours se divise entre deux grandes familles, que l’on appelle l’Arabica et le Robusta. Certes, le premier a longtemps dominé le marché, mais le Robusta vient changer les tendances de la consommation chez les buveurs, ces derniers qui peuvent maintenant choisir entre un café corsé chargé en caféine (Robusta), et un café aromatique (Arabica).